Dès 1855, le département du Calvados est desservi par le chemin de fer de Paris à Caen puis Cherbourg. Celui de l'Orne l'est ensuite par la ligne Paris-Granville en 1867, et une transversale, Le Mans-Argentan-Mézidon, irrigue l'ouest du Pays d'Auge ... Il manque donc une ligne afin de desservir la vallée de la Vie.
Ce sera chose faite le 30 Décembre 1881 avec l'ouverture de la section Mesnil Mauger-Ticheville, la partie sud de cet axe ayant été établie entre Sainte-Gauburge et Gacé le 22 Novembre 1880 puis entre Gacé et Ticheville le 9 Octobre 1881.
La construction de cette ligne permit le désenclavement de cette partie du Pays d'Auge et le trafic s'intensifia avec les activités fromagère, cidricole et d'élevage.

Et avec le chemin de fer, l'invention des bains de mer

 

 

 

Mon aïeul, Jean Féduchemin, conta ainsi l'un de ses périples dans ce Pays d’Auge ferroviaire de la belle époque :

 

"En cette belle matinée d’automne, me voici prêt à visiter la clientèle du Pays d’Auge. Voyageur de commerce de mon état, j’ai le bonheur de découvrir notre belle campagne normande. Depuis quelques années, 1882 exactement, les déplacements sont facilités avec la desserte ferroviaire de ce secteur.

CAEN, 6h28, le train pour Paris va partir. La ligne accuse une rampe importante dans la traversée de Mondeville. La locomotive, une 230 de la compagnie Ouest "arrache" péniblement sa rame. Première halte, 6h39, FRENOUVILLE–CAGNY, personne !

Le train reprend sa vitesse, nous sommes sur une belle ligne droite. 6h47, MOULT-ARGENCES, sur la gauche, l’embranchement de la ligne qui dessert les tuileries d’Argences, on aperçoit l’imposant bâtiment de la Compagnie privée des Tuileries.

6h56, nous entrons en gare de MEZIDON. Importante gare de correspondances, 8 minutes d’arrêt, sans doute pour attendre le train en provenance d’Argentan ... le voici, une courte rame attelée à une 220. Le Chef de gare annonce "Le train pour Paris va partir", ce qui est fait aussitôt, il est 7h04. Nous longeons le dépôt des locomotives. Je m'apprête à quitter ma place car au prochain arrêt, je change de train.

MESNIL-MAUGER, 7h13, le train est à l’heure !

 

Moult-Argences

Tuileries d'Argences

Cie privée des Tuileries

Mézidon

Le dépôt de Mézidon

Mesnil-Mauger

 

Celui de SAINTE GAUBURGE attend sur la voie d’à côté, c’est le mien !

Attention en traversant, un train peut en cacher un autre

 

 

Cette fois, à moi le Pays d’Auge. 7h20, la rame s’élance derrière une locomotive 030 d’un autre âge. C’est un omnibus. Nous arrivons à SAINT JULIEN LE FAUCON, 7h28.

Quelques minutes encore et nous apercevrons le manoir de Coupesarte au PN 86 (Passage à Niveau). 7h36, la halte de MESNIL DURAND s’éveille. Depuis un moment, la Vie serpente la campagne sur notre droite. LIVAROT, 7h45. La ville se déploie sur la gauche. Sur la droite après notre départ, la Fromagerie Bisson arbore un imposant fronton fait de mosaïque.

7h54, un arrêt rapide à SAINTE FOY DE MONTGOMMERY nous permet d’admirer la cidrerie. Quelques kilomètres encore, la Vie nous accompagne jusqu’à VIMOUTIERS.

8h00, me voici arrivé, l’amoncellement des sacs de pommes en gare de VIMOUTIERS, laisse augurer de fructueuses affaires !

St Julien Le Faucon

Mesnil Durand

Livarot

Ste Foy de

Montgommery

Vimoutiers

 

La gare est un peu excentrée, d’un pas alerte, je me dirige vers la ville, descends la rue d’Orbec puis la rue de Lisieux. C’est sur la Cour aux Moines que se dressent majestueusement l’église Notre Dame et l’Hostellerie des Moines de Jumièges, bâtiment à pans de bois, typique de cette région, témoignage du passé historique de la ville. Me voici devant l’Hôtel du Soleil d’Or. Tout près de là, une fontaine, la halle au beurre, le marché couvert où l'on vend les fromages. La Mairie et nombreux commerces animent la cité autour de la place. La rue du Moulin et la rue Sadi Carnot déroulent une succession de petites boutiques accueillantes. Il fait si bon flâner ... maintenant, fini le blabla et au travail !

Mes clients sont des plus charmants. Spécialiste de la toile, la maison Grelbin me présente ses plus belles cretonnes, fierté de la cité et dont la rue Paul Creton rappelle l’origine locale ... Après les affaires, un bon dîner et une bonne nuit à l’Hôtel du Soleil d’Or, me revoici en chemin vers la gare. Un petit détour, je m’avance dans la rue du Perré, je découvre le porche du vieux couvent des Bénédictines, datant du XVIIème siècle.

 

Vimoutiers

Quelques minutes encore et j'arrive à la "gare Ouest Etat" de Vimoutiers. Le train en provenance du Mesnil Mauger est annoncé. 8h02, il est un peu en retard ... Le départ a lieu aussitôt, 8h04 …

La ligne est en remblai et passe au dessus de la route de Gacé puis après deux longues courbes en rampes, elle repasse dessous. Le secteur est très vallonné, on ne compte pas moins de 3 ponts routiers avant d’atteindre TICHEVILLE-LE SAP.

Il est 8h18, en moins de 10 minutes nous voici à NEUVILLE SUR TOUQUES. Comme la gare précédente, ce modeste arrêt possède, face à la halte, un hôtel restaurant, la maison Grison.

Remblai de

Cutesson

Pont de la

Grande tranchée

Entrée en gare de

Ticheville

Gare de

Ticheville

Gare de

Neuville

 

La halte de MARDILLY est franchie à 8h32, puis nous voici déjà à GACE. Un coup de sifflet trouble le silence de la vallée, il est 8h43, le train repart vers CISAI ST AUBIN.

Il est 8h51, dans quelques minutes, à ECHAUFFOUR, la ligne sera rejointe par la section venant de Bernay dans l’Eure. La gare de SAINTE GAUBURGE est atteinte en moins de 6 minutes. Nous descendons. Une activité intense anime le dépôt qui jouxte la gare ...

 

9h10 à l’horloge du quai :

ma correspondance pour Paris va arriver de Granville, par Argentan et Surdon ... je dois vous quitter !

 

Gacé

Cisai St Aubin

Echauffour

Sainte Gauburge

Dépôt Ste Gauburge

 

 

Ce périple au cœur du Pays d’Auge aura-t-il aiguisé votre mémoire ...

Votre ami le voyageur, Jean Féduchemin.

 

Les horaires strictement exacts sont ceux donnés par l'horaire Chaix de l'époque

Ecrit en Mai 2006, Jeanfaitduchemin selon un récit de Daniel

Bon retour ... !

SON.wav

 

 

Le bâtiment de la gare de Vimoutiers n'existe plus depuis Octobre 2006

Historique de la ligne Sainte-Gauburge/Mesnil-Mauger

conception & réalisation webmaster©www.vimoutiers.net

Reproduction and copy forbidden,copyright©webmaster,TY