1944 : Le bombardement de Vimoutiers

 

and more languages

Accueil

Plan du site

VIMOUTIERS

du  Pays d'Auge

en  NORMANDIE

Geo Visitors Map

 

 

 

6 Juin 1944 : La Bataille de Normandie commence ...

7 Juin 1944 : Bombardement des installations ferroviaires

13 Juin 1944 : Une quarantaine d'enfants, les orphelins d'Epron ayant fui Caen, arrivent à Vimoutiers. Ils viennent de passer 6 jours et nuits tapis dans les tranchées. Ils se réfugient dans la Halle ...

 

Mercredi 14 Juin 1944 : A Vimoutiers, on dit qu'il faisait beau ce matin-là :

 

 ... 7h50 : "36 marauders B26 lâchent sur Vimoutiers 29 tonnes de bombes "Haut Pouvoir explosif", Résultats : Excellents"

- A.O.S. rapport d'Etat Major des opérations aériennes Alliées" ...

 

 

Un bombardement "ordonné par erreur" : "En quelques minutes, la ville historique est rasée ...

Vers 17 heures, des bombes incendiaires à retardement explosent un peu partout provoquant un immense incendie dans la ville.

 

Les Vimonastériens atterrés relèvent leurs 220 morts, cherchent et soignent leurs blessés, regardent leurs maisons brûler ...

Tous les commerçants sinistrés, les stocks sont anéantis ... la statue de Marie Harel est décapitée ... sur la place, seule, debout, l'église observe.

 

L'hôpital détruit, les secours s'organisent et le château de Vimer accueille les blessés graves ...

On ne peut plus vivre dans la ville. La population se réfugie. Les fermes, les étables se remplissent pour l'été qui vient ...

Victimes

 

 

Témoignage Pierre Samin, résistant du "Groupe Le Dorze"

Témoignage Charlotte-Thérèse Chesnel : "C'était la désolation"

Témoignage Elisabeth Dufresnes : "Un seau avec des bras et des jambes ..."

Témoignage Elisabeth Dufresnes 2 : Le château de Vimers transformé en hôpital

Témoignage Jean Chesnel : "J'avais 14 ans"

Témoignage Juliette Vincent : "Pour la première fois elle livre son témoignage"

Témoignage Paul Rébulard : "J'étais aux premières loges ..."

Témoignage Yvette et Pierre Urset : "Ils étaient enfants"

Récit Le Jour fatidique

 

 

 

17 Juillet, vers 18 heures : La grosse Horch décapotable du Feldmarschall Erwin Rommel est mitraillée non loin de la Gosselinaie sur la route de Vimoutiers.

Le 17 Juillet avec Rommel

Rommel

 

L'été "historique" qui suit se vit dans la peur : bombardements, mitraillages, combats aériens, défilés de réfugiés, de convois ... C'est que le front se rapproche et l'ultime bataille, ce "chaudron" du 18 au 22 Août, se jouera au Mont Ormel, coeur de la Poche de Falaise, à une douzaine de kms de Vimoutiers occupé, dont la route sera la seule possible pour le retrait des troupes.

Allemands, Français, Polonais, Américains, Britanniques et Canadiens, six nations ont été engagées dans ces ultimes et sanglants combats qui ouvriront le chemin vers la Libération.

 

La Bataille de la poche, dernière bataille de Normandie :

Mémorial de Coudehard-Montormel

La poche de Falaise/Chambois/Montormel

 

Au matin du 22 Août, le silence ... routes et chemins alentours jonchés de carcasses de véhicules, de matériels,  de cadavres, d'odeurs insoutenables ... murs écroulés, haies arrachées, pommiers déracinés... : De ces quelques km2, beaucoup auront réussi à sortir, mais quelque 11.000 hommes auront trouvé la mort, ainsi que plus de 6.000 chevaux.

 

 Orne 1944, le prix de la liberté

 

22 Août 1944, 10 heures : "Les premières jeep américaines entrent dans Vimoutiers par la rue d'Argentan. Elles sont conduites par les Canadiens du Régiment de la Chaudière (3rd Canadian Infantry Division, 9th regiment) et ... l'on dit que les premières amitiés se scellent autour d'un pichet. C'est que les Alliés ont découvert le cidre et cette rude boisson qu’est le calvados !

 

Le Régiment de la Chaudière

 

Pogression du front et libération des communes : Carte interactive

 

 

 

Le couloir de la mort

 

 

 

L'encerclement - clic sur les étoiles :

 


Afficher L'encerclement sur une carte plus grande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nos jours, un char tigre allemand,

sorti de son fossé et classé en 1975,

est visible à la sortie de Vimoutiers.

En 2016, une nouvelle restauration est à l'étude ...

 

Association pour la restauration du CHAR TIGRE

 

1944 Photo archives

 

 

Histoire du Char Tigre de Vimoutiers

Le Char Tigre in situ de nos jours

 

 

 

Novembre 2007 : Adjugé ! 880 lots, La collection d'Alain Roudeix, Ferrailleur-Collectionneur à Vimoutiers

Adjudication

▼                                                                ▼

 

 

Sources : - Mémorial de Coudehard-Montormel - Normandie44lamémoire - Stalingrad en Normandie, Eddy Florentin -

- Archives Normandie 39-45 - Bulletins n°29 de la Société Historique - Archives de l'Orne - diaporama©Collection NJGJ

|CadresI-frame|Javascript|Tousdroitsréservés|copyright@vimoutiers.net|webmaster|